Vous reprendrez bien une petite danse!

Vendredi 7 juillet, 18h

Centre socio-culturel Guy Pouveau, Saint-Satur dans le cadre du Festival Format Raisin

https://drive.google.com/drive/folders/0B_mrABsPyjnYR0V2X3RMSTFyNGM

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2015/06/02/les-oufs-ces-vieux-qui-dansent-grenoble-738039.html

Vous reprendrez bien une petite danse!

« Cheap imitation of three Generation »

C’est une histoire de rencontre, une histoire d’amitié, une histoire d’envie toujours présente.

Un défi :

Dix ans après leur rencontre lors de la création de Jean Claude Gallotta « Trois générations » et avec l’envie de recréer le groupe éclaté (du Vénézuela à Grenoble en passant par Paris), ils tentent l’expérience d’une écriture chorégraphique à 6 voix et 12 pieds…….

Auteur: Framir Marancoch

Compagnie: Collectif « les Oufs »

Danseurs:  Françoise Bal-Goetz, Miryam Berns, Christophe Delachaux, Martin Kravitz, Anne Marie Moenne-Loccoz, Colette Priou.

Lumière-Régie: Lucas Delachaux

Soutien: Centre Chorégraphique National de Grenoble – le Tricycle – Association Terpsichore –

Contact: Ass. Terpsichore Poissy /  fbg.oufs@gmail.com

« Vous reprendrez bien une petite danse » est un condensé de vie de femmes et d’hommes ayant frotté, meurtri, accompli et accepté leurs corps sous l’empreinte de la danse contemporaine.

Ils ont côtoyé Merce Cunningham, José Limon, Viola Farber, Pina Bausch, Barbara Pearce, Christiane Blaise et… Jean Claude Gallotta

Ces six là ont bien sûr la limite de leur corps, mais une limite synonyme aussi de liberté: faire ce que l’on est à l’instant où l’on est.

Avoir la chance de ne rien avoir à prouver, juste ressentir le moment avec le corps et l’esprit.

Un corps qui parle, un corps qui raconte et qui se raconte.

Un corps porteur de leurs émotions de leurs envies, de leur plaisir.

Et c’est bien ce qui fait transpirer le plateau le plaisir d’être.

Dix ans déjà que Jean Claude Gallotta les a réunis.

Ensemble ils reprennent une petite danse , danse commune, danse de la vie, de l’amour certainement et de l’humour aussi.